fbpx

[Opinion] Réflexions afrocentriques : ''Ma culture n'est pas un divertissement, c'est mon essens''

Culture
Typographie

Ma culture n’est pas un divertissement, c’est mon essence, mon GPS, mon code de conduite, mon idéal! Pour « renaitre » véritablement, nous devons faire mieux que célébrer épisodiquement quelques faits culturels, et étaler une couche « d’africanité » sur des actions et comportements eurocentrés.

Je me demande :

À quoi sert un atelier sur des coiffures ancestrales, si ces dernières ne sont portées que le jour J, et ensuite reléguées au dernier plan les autres 364 jours de l’année… Il est évident que ce n’est pas de cette façon que nous les vivifierons, et les remettrons à l’ordre du jour dans leur plus pure expressions ou leurs déclinaisons. Mes sœurs promotrices de ces évènements, notre regard que vous avez sollicité est braqué sur vous, maintenez l’engagement!

A quoi sert d’assister à une conférence sur la spiritualité ancestrale, le culte des ancêtres, si le dimanche suivant on se retrouve à l’église par peur du regard des autres, et que chez soit il n’existe pas même un petit coin réservé à l’autel ancestral ?

A quoi sert de parler de force économique de sa communauté si simplement les sous pour l’achat de son linge, ses accessoires, ses meubles, sa décoration, son alimentation (action libre, personnelle !!!) sont dépensés à 90% chez les autres (assimilation) et non l’inverse (vivification de sa culture et ouverture volontaire sélective et avisée)? Essayons même 50% SVP!!!

A quoi sert de crier partout, scander l’entreprenariat Africain, si les sources de financements, les modèles, les plans d’actions sont entachés de valeurs capitalistes et eurocentristes : marketing agressif de surconsommation ou consommation de l’inutile, compétitivité malsaine qui pousse les gens à occulter, sacrifier leurs vies familiales (la base de la société Kamite) sur l’autel de la réussite entrepreneuriale parce qu’il faut se donner 25h/24 pour être le « meilleur »? En toute chose, il faut garder la mesure…

Nous n’avons pas besoin de transferts de concepts occidentaux de manipulation de masse à des fins commerciales pour accéder au développement économique. Cela est et restera un échec à l’échelle du peuple même si certains individus le percevront comme un succès personnel.

Nos modèles économiques doivent FAIRE CORPS avec nos valeurs, notre culture afin de garantir le succès du groupe et l’amélioration des conditions de vie de tous, seule vraie mesure de développement !

De plus, si tu n’es pas père de famille, mère de famille, notre culture te disqualifie quand il s’agit de gérer des affaires de groupe en tant que GUIDE, LEADER. Tu peux être conseiller, mais pas leader! Je sais que beaucoup ne vont pas aimer cette partie, mais je ne connais pas de Pharaon homme ou femme, ou une autorité traditionnelle légitime, célibataire et/ou sans enfants… Des « hommes/femmes d’affaires puissants eurocentristes » si!

Mes sœurs Kamites : batissez et encadrez vos familles en premier! Les power girl, working girl, whatever girl, ne viennent qu’en second…

Mes frères Kamites: Mariez-vous! Bâtissons des familles fortes, parce que nous comptons sur les enfants qui en seront issus pour réussir la renaissance! Elle ne se fera pas avec les dysfonctionnements des unions en vrac et enfants fragilisés! Construisons des foyers solides, incubateurs de puissants Kamites!

Soyons crédibles!

Attention, je ne crache pas sur les efforts des frères et des sœurs qui se mobilisent et œuvrent déjà, un tient vaut mieux que deux tu auras… Je les encourage simplement, pour ceux qui surfent encore sur la vague de « l’Africanité » comme un jolis vernis qui recouvre une vision capitaliste eurocentriste profonde, à faire l’exercice de se reprogrammer, afin que les efforts de leurs actions portent puissamment la renaissance Kamite!

Hotep!

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS